Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : 0023621201012
Cliquez pour lire la suite

Monsieur Sani Yalo du BARC.

Monsieur Sani Yalo du BARC.

Depuis quelques jours à Bangui, des folles rumeurs indiscrètes circulent dans les couloirs de la Présidence de la République et de la Primature, faisant état d’une hypothétique tension entre le président Faustin Archange Touadera et son ami personnel, le président du Conseil d’Administration du BARC (Bureau d’Affrètement Routier centrafricain), le sieur Sani Yalo. Intox ou stratégie de diversion du régime pour faire plaisir à certaines chancelleries occidentales et africaines qui demandent cette séparation ? Enquête et reportage CNC.

Un homme averti en vaut deux. Qui a été mordu par un serpent craint aussi les lézards et même un morceau de corde. Il n’y a pas un petit et un grand serpent.  Un serpent reste un serpent. Ce sont, en résumé, divers proverbes qui doivent guider un bon dirigeant. Mais visiblement, le président Faustin Archange Touadera  n’est pas un homme averti et n’a jamais été mordu par un serpent. Bien qu’assis sur une vipère durant 5 ans à la Primature, il n’a pas osé marcher sur lui. Il ne sait pas ce qu’un risque en politique. C’est ce que certains diplomates en poste à Bangui voulaient le faire savoir au président Faustin Archange Touadera .

D’après les conversations de ces couloirs dont l’écho fait parvenir à CNC, c’est la France, par le truchement de son ambassade à Bangui, qui avait demandé au président Touadera de se séparer de son ami, le très controversé Sani Yalo, impliqué, d’après elle, dans plusieurs affaires floues dont les malversations financières, la corruption, le dénigrement.
Quelques mois plus tard,  l’affaire de coup d’Etat déjoué de Malabo vient confirmer le soupçon du diplomate et confirme que son ami Sani Yalo n’est autre qu’un homme dangereux.

Cette demande était tombée dans l’oreille d’un sourd. Puisque le diplomate français en charge de transmettre le message à Faustin Archange Touadera lui en a adressé, il y’a de cela plus d’un an et demi. Et comme l’oseille de guinée, en langue nationale karakadji, ne peut jamais se séparer de sa saveur acide ou un serpent peut quitter sa mue, mais ne quitte jamais son venin, le sieur Sani Yalo, à travers son projet de coup d’État déjoué contre le numéro un Equato-Guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, se fait montrer à qui veut survivre grâce à son expérience, de quoi est-il capable de faire.

L’affaire fait grand bruit, Malabo, Yaoundé viennent de rejoindre Paris pour demander qu’un mur en béton armé soit érigé entre Touadera et Sany Yalo. Ainsi, pour plaire à son homologue Equato-Guinéen Obiang Nguema, le président Touadera met en route un simulacre de tension dans l’aire. Affirme une source diplomatique à Bangui.
Qui peut-il croire vraiment à ce genre de jeu ?
« C’est ridicule et enfantin », affirme un diplomate africain en poste à Bangui contacté par CNC.

Pour un analyste politique centrafricain contacté par CNC, si le président Faustin Archange Touadera  faisait des sourdes oreilles à l’injonction de la France lui demandant de se séparer de son homme d’affaires Sani Yalo, c’est surtout son projet consistant à balayer tous les dinosaures africains au pouvoir depuis plus de vingt ans en commençant par Malabo qui a pu bouger la ligne des choses du côté Touadera.
L’enquête menée depuis plus de trois mois par CNC sur ce dossier révèle que le président Touadera ne peut vraiment, en réalité, se séparer définitivement de son ami le sieur Sani Yalo. « Ils se retrouvent et trinquent des ligueurs à leur santé », balance un touadérateur qui précise que les deux hommes se rencontrent une fois par semaine et de manière discrète afin de ne pas bousculer les intérêts des uns et autres.

Pour un conseiller du président Faustin Archange Touadera contacté par CNC et qui accepte de nous livrer le secret sous stricte couverture de son anonymat, il est très difficile pour le président Faustin Archange Touadera de de se séparer de  Sani Yalo.
D’après ce conseiller, l’union sacrée entre Faustin Archange Touadera et Sani Yalo ne date pas d’aujourdhui. Elle a été renforcée lors de la cérémonie du mariage de ce dernier. Durant les festivités, poursuit notre conseiller, l’équipe du président Faustin Archange Touadera qui l’accompagnait à cette cérémonie était toute surprise de vivre une scène surréaliste entre le président Touadéra et Sani Yalo.

La scène?
D’après les faits relatés par le conseiller, le président Faustin Archange Touadera , prêt et à table, une fois servi, s’est vu rapprocher par son ami le sieur Sani Yalo qui lui soufflait à l’oreille ceci:
« président, je n’ai pas encore mis dans votre sauce le truc de nous, les hommes ? »
Le président Touadera qui lui répondait en souriant : « Ha ! Sani. Si tu n’y mets pas pour moi. Qui, tu veux qu’il me le mette ? ».
Et le président Faustin Archange Touadera lui présente son plat à moitié plein, au vu et su de toute l’équipe, y compris son aide de camp personnel pour que Sani Yalo y assaisonne avec sa recette magique en poudre fabriquée à base des racines et diverses écorces.

Quel produit alors?
Pour bon nombre des observateurs, athées, c’est un produit d’envoûtement. Et par ce geste, Sani Yalo a envoûté le président Touadera afin que tout ce qui sort de sa bouche, touche le cœur du président qui l’exécute à la lettre.
Mais pour notre conseiller, témoin oculaire de l’événement et analyste des cas sociaux, « le truc pour nous les hommes » de Sani Yalo n’est autre qu’un produit aphrodisiaque. Rien d’autres.
« Vous avez, le président Touadera, comme bon conservateur, a plusieurs femmes. À l’image d’autres hommes vivant dans ces mêmes conditions, il lui faut, de temps en temps, des racines dopantes, aphrodisiaques » qui sourit, marque une pause et rajoute ceci.

« Mettez-vous à sa place pour bien comprendre le phénomène. Si personne n’ose vous apporter un tel produit et qu’un de vos nombreux vrais-faux amis vous l’apporte, comment pouvez-vous vous séparer d’un tel sauveur sur demande des autres qui ne font rien pour vous? ». Il poursuit son analyse et conclut en ces termes.
« C’est le cas aussi du président Touadera. Voilà pourquoi, moi je dis que le divorce entre deux hommes n’est pas envisageable et cette union que je qualifie d’une union sacrée trouve son renforcement lors de cette cérémonie ». Le conseiller.
Intox ou stratégie de défense du régime Touadera face aux nombreuses sollicitations, une chose est sûre, le sieur Sani Yalo sera cité comme témoin assisté c’est à dire susceptible d’êtrà charge et à décharge dans le procès qui opposera son frère cadet Ahmed Yalo alias Dada au gouvernement de l’État guinéen.

 

Par : VM

Source : http://www.corbeaunews.ca/19546-2/

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?