Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

ACCORD DE ROME

Le gouvernement centrafricain a signé, ce lundi 19 juin, à Rome, un accord de paix avec les groupes armés du pays, sous l’égide de la communauté de Sant'Egidio. Les discussions avaient débuté en novembre 2016. Les quatorze groupes armés se sont engagés à un cessez-le-feu immédiat sur tout le territoire centrafricain, «—sous le contrôle de la communauté internationale—». Un accord qualifié d’«historique».

L'accord fait 16 pages et c’est « le fruit d'un long travail, dur et sincère, débuté en novembre 2016 », dit Maoro Garafalo. « Les Centrafricains sont fatigués, les groupes armés aussi », soupire-t-il.

L'accord de paix prévoit un cessez-le-feu immédiat. Certes, il n'y a pas de calendrier en tant que tel pour que les armes soient enfin déposées, mais Sant'Egidio y croit. Ce ne sera pas un énième accord.

Nous sommes certains que cet accord contribuera au processus de réinsertion et de réhabilitation car le pays et la population est fatigué.

Les groupes armés reconnaissent les autorités en place « légitimes », peut-on lire dans le document.
Ils s'engagent donc à désarmer, dans les prochains mois - le calendrier n'impose pas de date butoir - et à se transformer en Forces vives de la nation ou encore en partis politiques, à condition d'être implantés sur les trois quarts du pays.

De son côté, le gouvernement doit se charger d'obtenir la représentativité des groupes militaires, à tous les niveaux y compris dans la reconstruction du pays.

Les signataires s'engagent, « à la réouverture du territoire national à la libre circulation des
personnes et des biens avec la levée des barrières illégales comme conséquence immédiate du cessez-le-feu », précise le document.

Un comité de suivi – Etat, groupes armés et communauté internationale - veillera au processus.
L'accord est dit « ouvert » pour que l'Union africaine et les Institutions régionales ne soient pas laissées sur la touche.

L'on se demande si ces derniers ne sont pas partis à Rome pour espérer gagner une part de gâteau et ne vont pas repartir en brousse s'ils reviennent bredouille ?    

Pauvre Centrafrique !!!

Tag(s) : #POLITIQUE, #Securité

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?