Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Père Bernard KINVI La situation sécuritaire en Centrafrique toujours très compliquée. Il y a cinq jours, une attaque a visé la ville de Ngaoundaye, à la frontière avec le Cameroun et le Tchad. Selon des sources militaires à Bangui, les hommes armés seraient deux factions ex-Séléka.

Une attaque qui intervient un an après l’arrivée de Faustin Touadéra au pouvoir, après un gouvernement de transition, qui n’a pas réussi à faire baisser l’insécurité dans le pays, même si la capitale, Bangui, a été pacifiée.

La Centrafrique souffre toujours du conflit commencé en 2013, après le renversement de l’ex-Président François Bozizé par la rébellion musulmane Séléka. Des groupes anti-Balakas majoritairement chrétiens avaient alors lancé une contre-offensive.

Le Père Bernard Kinvi, religieux camillien d’origine togolaise, dirige l’hôpital de la mission catholique de Bossemptelé. C’est dans cette ville, située à plus de 200 km de Bangui, qu’en janvier 2014, des centaines de civils ont été massacrés par des anti-balaka. Le père Kinvi s’est vu remettre par L’ONG Human Rights Watch le Prix Alison Des Forges pour récompenser son action auprès des populations.

Nous l’avons rencontré lors d’un congrès international à l’occasion des 50 ans de la publication de l’encyclique Populorum Progressio au Vatican les 3 et 4 avril. Dans un entretien avec Hélène Destombes, le père Kinvi revient sur la situation aujourd’hui en RCA.

STK

Tag(s) : #OPINION, #RELIGION, #CRISE RCA

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?