Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Bossangoa, 14 Février 2017 /// Le président de la délégation spéciale de la ville de Bossangoa, Pierre Dénamguéré, a déclaré la semaine dernière  que la restauration de la sécurité dans les régions nord et centre de la RCA, est une condition sine qua none de la relance des activités agricoles.

    Le 04 février, le Président centrafricain, F.A Touadera a relancé les activités cotonnières à Bossangoa et payé les arriérés aux cotonculteurs. Cela a réjoui le président de la délégation spéciale de la ville de Bossangoa qui a aussi exhorté le Gouvernement à pacifier la région pour un redécollage de l’agriculture centrafricaine.

Selon Pierre Dénamguéré, « le gouvernement a l’obligation de restaurer la sécurité en redéployant les forces de sécurité et de défense sur toute l’étendue du territoire. Cette reprise des activités agricoles sera bénéfique aux cotonculteurs, si la libre circulation des personnes et des biens est garantie», suggère-t-il.

Il a rappelé que « 61 groupements sur environ 400, perçoivent les arriérés de 2012 à 2014. La campagne cotonnière est aussi un socle de la culture vivrière, parce que les engrains utilisés pour la culture du coton fertilisent le sol cultivable ».

Environ 400 groupements agricoles des préfectures de l’Ouham et de l’Ouham-Pendé ont été fragilisés par la crise de 2013 à 2014, dont le montant global est fixé à 1 400 000 000 FCFA.

Régis ZOUNDA

LE COTON A BOSSANGOA

Tag(s) : #DEVELOPPEMENT, #Agriculture

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?