Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Le premier ministre centrafricain Simplice Mathieu Sarandji a appelé la jeunesse centrafricaine à faire « table rase  du passé », notamment des événements du « 18 janvier », qu'il qualifie de « période dictatoriale ». L'appel a été lancé à l'occasion de la commémoration du 38ème anniversaire de la journée des Martyrs ce 18 janvier 2017 à Bangui, célébrée pour la première fois depuis 3 ans en raison de la crise.

« Éducation saine pour un développement durable », c'est le thème de cette commémoration qui devrait d'ailleurs permettre aux jeunes centrafricains d'aujourd'hui de se souvenir du sacrifice fait par les élèves de l'époque lorsqu'ils « protestaient contre le port obligatoire des tenues scolaires ». Ce qui fait dire à Francis Mongombé, président du Conseil National de Jeunesse (CNJ), « qu'on ne peut oublier de rendre hommage à ces martyrs », et se rappeler leur « engagement » qui,  indique-t-il « nourrit notre histoire ». Selon le président du CNJ, les jeunes centrafricains doivent « de se rappeler cet idéal de liberté, de l'unité, de tolérance et du courage qui étaient ceux des martyrs ».

Pour la circonstance, un poème dédié à la mémoire des victimes de 1979 ainsi que des danses traditionnelles ont agrémenté cette commémoration à laquelle élèves et étudiants ainsi que les membres des associations de la jeunesse ont pris part.

La journée Des Martyrs célébrée le 18 janvier de chaque année est organisée pour rendre hommage aux étudiants et élèves qui avaient péri « sous les balles du régime de l'Empereur Jean Bedel Bokassa en 1979 » .

STK

Tag(s) : #Societe, #politique

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?