Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite


Selon une vieille expression connue des politiques : « la durée de vie d’un Ministre au Gouvernement est d’un jour, renouvelable toutes les vingt et quatre heures ».
Cela vaut aussi pour le Premier Ministre et pour tous ceux qui occupent des fonctions politiques. C’est ainsi que les persistantes rumeurs sur le départ de Simplice Mathieu Sarandji de la Primature ont cessé d’être de simples et folles rumeurs depuis plus de soixante et douze heures. Cependant, même si Sarandji devrait quitter ses fonctions de Premier Ministre, Faustin Archange Touadéra n’est pas prêt d’accepter un Premier Ministre imposé par les bailleurs de fonds, encore moins par la Communauté Internationale.

Si Bangui est une ville de rumeurs, point n’est besoin de rappeler les rumeurs de Bangui finissent par devenir réalité ou vérité. Depuis quelques mois, la Capitale Centrafricaine respirait au rythme des rumeurs. Au départ, elle portaient sur un possible remaniement gouvernemental parce que le Chef de l’Etat avait fait les vœux de noter les performances de tous ses Ministres.

Ceux qui auraient connu la maladresse de briller par leur incompétence ou par une carence notoire, allaient se faire virer du Gouvernement. Ceci était d’autant plus valable dans la mesure où sur la liste d’attente des alliés, parents, amis et connaissance, les convoiteurs étaient nombreux. Juste après les cent premiers jours du Chef de l’Etat, les pressions ont commencé à fuser.
Au fur et à mesure que les pressions s’accentuaient, les rumeurs ont fini par changer de direction pour braquer leur projeteur vers le tout 1er Premier Ministre de Faustin Archange Touadéra. Ami de longue date, ils devaient voir leur avenir politique se prolonger jusqu’à la fin du quinquennat. C’est sans reconnaître que la politique a ses méandres que les raison ignore. Tout semble partir d’abord des doigts accusateurs que Simplice Mathieu Sarandji n’a pas hésiter à pointer à l’endroit de la MINUSCA.

Et comme le malheur ne vient jamais seul, arriva la Table Ronde de Bruxelles au sortir de laquelle les bailleurs ont du exiger au mathématicien de Damara le limogeage de son ami et Premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji qui devrait se faire remplacer par un homme qui connaît les circuits des Finances Internationales. Le nom qui circulait à cet effet, était celui de Martin Ziguélé, actuellement député de Paoua et Président de la Commission Finances à l’Assemblée Nationale.

Mais que faire pou déguerpir de la Primature Simplice Mathieu Sarandji qui a longtemps mouillé les maillots avec Faustin Archange Toaudéra ? Les deux hommes n’étaient pas d’ailleurs prêts d’accepter cette demande venue de la part de la Communauté Internationale? Selon certaines indiscrétions, le Chef de l’Etat aurait siphonné que ceux qui souhaitent le départ de Sarandji, sont ceux qui mijotent en cachette de lui ravir son fauteuil présidentiel. Simplice Mathieu Sarandji, quant à lui, a posé sur la table, plusieurs conditions auxquelles on devrait satisfaire avant qu’il ne rende le tablier. Malgré tout, les pressions n’ont fait que monter.

Aux dernières nouvelles, à l’annonce de l’arrivée cette semaine en Centrafrique de Christine Lagarde, un terrain d’entente a été trouvée entre les deux têtes de l’Exécutif. Et avant que Faustin Archange Touadéra n’ait pu prendre l’avion pour le Mali en vue du Sommet Afrique-France, Simplice Mathieu Simplice Sarandji, selon une source politique et proche de la Primature, a du lui remettre sa démission. On ne connaît pas tout du panier des conditions exigées par Simplice Mathieu Sarandji. On sait néanmoins que Touadéra pourrait le prendre sous ailes dans son Cabinet Présidentiel. Du coup, le poste de Firmin NGREBADA est sur les sellettes.

S’agissant de la succession de Sarandji, deux autres noms circulent. Il s’agit d’abord, de l’actuel Ministre des Affaires Etrangères Charles Armel DOUBANE, candidat à la dernière présidentielle qui était déjà pressenti pour ce poste au lendemain de la prestation de serment de Faustin Archange Touadéra. Ensuite, on donne aussi le nom de Henri Marie Dondra, actuel Ministre des Finances et du Budget. Mais vers qui le cœur de Touadéra va-t-il pencher ? Nous le saurons sous peu.
 
 SMS
Orenzo Oudima
LA FARTERNITE

 

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?