Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : 0023621201012
Cliquez pour lire la suite

La mascotte de la Can-2017, Samba a lancé hier, au Trésor public de Nzeng-Ayong. sango ti kodro

La mascotte de la Can-2017, Samba a lancé hier, au Trésor public de Nzeng-Ayong. sango ti kodro

      A quelques jours de la coupe d’Afrique des années, le Gabon, pays organisateur de cette 31e édition, continu sa grande mobilisation. De nombreuses campagnes de promotion à l’échelle internationale et nationale sont organisées afin d’attirer un grand nombre de supporters dans les stades.

      La CAN 2017 de football se jouera bien au Gabon, après de nombreux doutes relatifs à la situation de crise post-électorale dans le pays et de la finition des stades, les autorités mettent les bouchés doubles pour faire de ce rendez-vous sportif, l’un des événements marquants de cette année 2017. Un véritable pari pour le Gabon, dont la situation politique laisse planer des doutes sur la stabilité du pays. « On ne doit pas confondre le football et la politique, la Coupe d’Afrique des Nations doit être un moment de communion au-delà des rivalités, l’Afrique nous regarde, le monde aura les yeux rivé sur notre pays », a commenté l’un des responsables de la Fédération Gabonaise de Football.

     Dans la capitale Libreville, le ton est donné, après le lancement officiel de la vente des billets de la 31e Coupe Afrique des nations de football le 14 Décembre à Libreville, les affiches aux couleurs de la CAF (Confédération africaine de football)  inondent les différentes artères de la capitale Gabonaise et des différentes villes qui vont accueillir les différentes phases de la compétition (Oyem,   Franceville, Port-Gentil), des campagnes de promotion sont également lancées sur des grands médias internationaux.Et pour permettre au plus grand nombre de se rendre dans les stades, le prix du billet à été revu à 1000 Cfa pour deux matchs, seul petit bémol, certains acteurs prônent le boycott de la compétition.

      Côté accueil, on s’attend à une arrivée massive des supporters des autres pays, et sur ce point de nombreux acteurs s’y attèlent. « Nous avons misé sur le Gabon pour cette édition de la CAN, avec nos différents partenaires hôteliers, nous avons mis les bouchées doubles pour satisfaire à la demande. Sur ce point les choses se passent bien et nos partenaires sont prêts à accueillir tous ceux qui feront le déplacement du Gabon », affirme Guillaume Pepin, directeur Afrique francophone de la plateforme hôtelière Jumia Travel.

     Sur le plan sécuritaire, les forces de sécurité sont à pied d’œuvre pour que la « grande messe » du football africain se passe bien. « Nous avons pris toutes les dispositions qui s’imposent pour que tout se passe bien. Nous voulons que les visiteurs se sentent chez eux, et qu’ils passent un bon séjour dans notre pays », confie un responsable de la police nationale.

    La CAN revêt un enjeu capital pour le Gabon qui aspire à une diversification de son économie. La réussite de cet événement permettrait de mieux exposer la culture, les sites et autres attraits touristiques qui pourraient être le déclic de ce secteur dans un pays doté d’un potentiel naturel et culturel extraordinaires.

 

par  V.M

Tag(s) : #Sport

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?