Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : 0023621201012
Cliquez pour lire la suite

Les membres de la Cenco congolaise

Les membres de la Cenco congolaise

      Y aurait-il un accord en République démocratique du Congo ? La conférence épiscopale l'espérait encore, jeudi 29 décembre dans l'après-midi. Mais après la rencontre avec Joseph Kabila, rien ne semblait moins sûr. Les évêques ont poussé jusqu'au bout, rencontrant le Rassemblement de l'opposition et la majorité jusque tard dans la soirée.

      Avec ou sans accord, les évêques seront au rendez-vous ce vendredi en RDC. C’est ce que lâche l’abbé Nshole, secrétaire général de la Cenco. Pas de conclusion définitive sur cette journée. « Rendez-vous à 10 h », se borne à répéter le prélat, alors que les négociations se sont poursuivies la nuit dernière.

      Après la rencontre avec Joseph Kabila, les évêques ont vu tour à tour l'opposition, puis la majorité. Pas d’indication sur l’issue de ces pourparlers, mais cette petite phrase sur les réseaux sociaux de Félix Tshisekedi, fils de l’opposant historique Etienne : « À ce stade, nous sommes plus proches de la rupture que de la solution ». Et d’ajouter : « Demain est un autre jour. »
     Les points de blocage restent les mêmes : la formation d’un gouvernement d’union nationale et la question clef de la primature, que le Rassemblement de l’opposition revendique. La majorité a toujours refusé. Désormais, selon plusieurs sources, elle demanderait un délai de plusieurs mois pour le gouvernement aujourd’hui en place.

      L’autre pomme de discorde - et ce, depuis le début des négociations -, ce sont les mesures de décrispation. L’opposition dit attendre des gestes, et notamment la libération de plusieurs prisonniers politiques, mais également l’arrêt des poursuites contre un ancien proche du chef de l’Etat, devenu son principal rival, Moïse Katumbi. Et jusqu’à mercredi soir, cela semblait loin d’être acquis.

par Aristide Tossa

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?