Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

le Ministre Honoré FEIZOURE en Charge de l’Agriculture et du Développement Rural

le Ministre Honoré FEIZOURE en Charge de l’Agriculture et du Développement Rural

   en 1960, le cacao représente 15 % de son PIB, selon la Banque mondiale. Un secteur clé pour la politique de rélance économique lancée par le Ministre Honoré FEIZOURE.  Le Cacao est l’un des produits de rente qui a fait la gloire de la République Centrafricaine dans les années 60 a été suspendu par la suite dans les activités agricoles à causes des réformes agraires de l’année suivante.

     Aujourd’hui cette culture refait surface de manière officielle le 16 Septembre dernier lors d’une cérémonie de lancement de commercialisation de cacao à DEDE MOKOUBA, l’une des Sous Préfectures de la MAMBERE KADEI.

    Notons que plusieurs organisations paysannes de la localité ont continué à pratiquer la culture de cacao et en commercialiser sur le territoire camerounais à vil prix. En effet, ces agriculteurs ne cessent de se plaindre des tracasseries douanières qu’ils rencontrent du côté des camerounais. Ce qui provoque, par la suite, un cri d’alarme de ces producteurs qui espèrent vendre leurs produits agricoles sur le territoire Centrafricain.

    Aujourd’hui, c’est Chose faite car à DEDE MOKOUBA, le Ministre Honoré FEIZOURE en Charge de l’Agriculture et du Développement Rural vient de lancer la campagne de commercialisation du cacao sur le territoire centrafricain. Il a également promis aux producteurs de cacao que le gouvernement mettra tout en œuvre pour appuyer les groupements agricoles dans leurs activités.

    Il est aussi important de souligner que le lancement officiel de commercialisation du cacao en Centrafrique par l’Office de Régulation de Contrôle de Conditionnement des Produits Agricoles (ORCCPA) démontre à suffisance que ce produit agricole va jouer un rôle important dans l’économie Nationale. Le prix indicatif du Cacao étant fixé à 1000 Francs CFA le kilo, chaque paysan qui vend le cacao, récolté sur 1 ou 2 hectares, pourrait empocher des millions de Francs CFA. Ce qui donne la possibilité d’augmenter les revenus de chaque ménage.

par Aristide Tossa
   

Tag(s) : #Agriculture

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?