Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Gabon : Bolloré en eaux troubles

     Empêtré dans une série noire, le groupe français spécialisé dans le transport et logistique broie du noir dans plusieurs pays africains.

     S’il baigne toujours dans la quiétude au Gabon, Bolloré fait face à un certain nombre de difficultés dans plusieurs pays africains où il est implanté.  Catastrophe ferroviaire au Cameroun, procès en appel dans l’affaire du port de Conakry, accusation de tentative de corruption en Mauritanie, chiffre d’affaires en baisse… La liste des problèmes ne cesse de s’allonger pour le groupe français spécialisé dans le transport et logistique, la communication et le Stockage d’électricité et solutions.

     Au Cameroun, l’accident ferroviaire de Camrail, filiale du groupe Bolloré, qui a fait 79 morts et des centaines de blessés à Eseka, le 21 octobre dernier, a fait l’objet d’un rapport d’enquête. Ce document se trouve aujourd’hui sur le bureau du président Paul Biya.

    Et que dire de la saga du port de Conakry, s’étalant déjà sur cinq ans ? Le dossier est actuellement entre les mains de la Cour d’appel de Versailles, chargée de déterminer si Bolloré était complice de la résiliation brutale de la concession portuaire de Necotrans en 2011. En effet, le groupe de logistique dirigé par Grégory Quérel réclame à Bolloré 132 millions d’euros de dommages et intérêts pour avoir été éjecté des eaux guinéennes au profit de son rival français.

    Plus récemment, le groupe français a été mis en cause en Mauritanie. En effet, le président mauritanien a accusé Bolloré d’avoir tenté de le corrompre pour obtenir la gestion du trafic au Port de l’Amitié de Nouakchott. Selon une source proche du chef de l’Etat, le président Mohamed Ould Abdel Aziz «a tapé très fort sur la table de réunion en signe de confirmation qu’un responsable de Bolloré lui a bien proposé une somme de  10 millions d’Euros de pots-de-vin en échange de la gestion du trafic au Port de l’Amitié de Nouakchott».

    Pendant ce temps, le groupe voit son chiffre d’affaires se contracter : -10% au troisième trimestre. Le recul des prix du pétrole et la morosité des échanges internationaux ont entamé l’activité transport et logistique, qui représente plus de 55% du chiffre du groupe, dont sa part la plus rentable. C’est donc dire l’ampleur des difficultés dans lesquels est empêtré le groupe français, du moins en Afrique.

par Mohamed Moktah

 

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?