Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : 0023621201012
Cliquez pour lire la suite

RCA: la fin de l’opération française Sangaris suscite de l'inquiétude

       En République centrafricaine, l’opération Sangaris est terminée. Pour le ministre français de la Défense Jean-Yves le Drian, en visite à Bangui pour l'occasion, « Sangaris a rempli sa mission », mais tous les Centrafricains ne sont pas du même avis.

       En Centrafrique, Anicet Georges Dologuélé, chef de file de l'opposition, est monté à la tribune. Lui aussi a exprimé son inquiétude quant au départ de Sangaris dans le contexte actuel : « Notre préoccupation, c’est que malgré le processus démocratique réussi, malgré le fait que nous nous acheminons vers une conférence à Bruxelles où il y aura certainement des annonces pour reprendre le développement, les forces négatives depuis le mois de juin multiplient leurs assauts dans les villes, et on est en train de tout reprendre comme au commencement. Donc, nous, représentation nationale, nous manifestons notre inquiétude sur le fait que nous soyons en Centrafrique abandonnés à ce moment-là de notre histoire. »

        Et l’opposant a posé deux questions au ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian : « On souhaitait savoir comment la décision avait été prise et est-ce qu’en cas de problème, la France pourrait faire intervenir rapidement ses troupes ? Je pense que le ministre a donné une réponse qui me paraissait aller dans ce sens, rassurante. Par contre, nous n’avons pas bien perçu la réponse à notre préoccupation de savoir si le poids de la France au Conseil de sécurité lui permettait d’obtenir un peu plus d’effectifs au niveau des forces de la Minusca et un peu plus d’offensive dans leur action au quotidien. »

         Comme ses collègues députés, Béatrice Epaye, présidente de la Commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale centrafricaine, est inquiète du départ de Sangaris au moment où les violences embrasent de nouveau le pays : « La Sangaris va se retirer. Notre inquiétude, c’est que la Sangaris se retire trop tôt alors que les exactions, les atrocités s’accentuent, s’intensifient. Donc, comme a dit Manuel Valls, ‘’la France n’abandonne pas la RCA’’. Nous comptons beaucoup sur les forces françaises dans l’appui à la Minusca et puis, toutes les promesses qui ont été faites par monsieur Le Drian, qu’elles soient faites. On attend, on est dans l’attente. »

 

par Aristide Tossa

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?