Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

RCA : La destruction des arbres décriée par le service de protection de l’environnement de la Nana-Mambéré

        La destruction abusive des arbres est devenue courante dans la préfecture de la Nana-Mambéré ces derniers temps. Cette situation est décriée par le service des eaux, forets, chasses, pêches et de l’environnement qui craint les conséquences de cette mauvaise pratique sur la population.

       Sur ces coupes abusives d’arbres, Appolinaire Yakoumbala, Inspecteur préfectorale des  services des eaux, forets, chasses et pèches de la Nana-Mambéré a déploré cette pratique, avant de relever ses conséquence sur l’humanité. « La destruction des arbres facilite un climat de chaleur, l’avancée du désert, le manque de l’air-pure, la rareté de la pluie, la tarification des cours d’eau et biens d’autre », a-t-il déclaré.

        Il a ensuite rappelé à leurs auteurs les dispositions juridiques prévues à cet effet. «  Conformément au code forestier, l’Article 217 stipule que tous les auteurs peuvent être emprisonnés de 20 jours à 5 ans et d’une amande de 100.000 à 1.000.000 de francs CFA », a-t-précisé. Il a sollicité fortement l’implication des chefs de groupes et quartiers pour dénoncer tout cas de déboisement dans leurs localités.

       Face à ce déboisement, le président de la délégation spécial de Bouar, Lazard Nambéna a proposé l’organisation, « d’une campagne de sensibilisation à l’endroit de la population avant de sanctionner leurs auteurs ».

     Le manguier est le plus touché  par cette pratique néfaste dans la préfecture de Nana-Mambéré à cause de la fabrication des briques cuites.

SOURCE : Aristide Tossa / RJDH

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?