Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

RCA : ET VOILA LA FIN DU GOUVERNEMET DE SEM SARANDJI SIMPLICE

Bangui 24 Octobre 2016  la ville de Bangui, capitale de la République Centrafricaine, est paralysée par la ville morte lancée par la société civile demandant le départ de la Mission onusienne Minusca du pays. Des tirs à l’arme lourde et légère sont entendus depuis ce lundi matin  dans la capitale. Le groupe de travail de la société civile centrafricaine a lancé depuis la semaine dernière une pétition exigeant le réarmement des forces nationales en alternative au départ des soldats de l’ONU jugés de passivité et de connivence avec les rebelles dans le pays. 

La ville de Bangui et ses environs sont secouées par des tirs automatiques et lourds ce matin empêchant les activités. Les coups de feu ont créé la psychose dans la ville. Les administrations, le transport et le commerce sont suspendus. Des barricades sont érigées dans certains artères de la ville de Bangui.

Les Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) ont fait usage d’armes pour enlever les barricades et dissuader les groupes de personnes voulant pacifiquement manifester comme indique la société civile dans le mot d’ordre.

« le mot d’ordre ne sera levé qu’après la satisfaction totale de nos revendications citoyennes à savoir: le retrait de la Minusca, la levée immédiate et sans conditions de l’embargo, le redéploiement sans conditions des Faca« , a souligné dans un communiqué le Coordonnateur du groupe de travail de la société civile, Gervais Lakosso.

A la veille du lancement de l’appel de la société civile à la ville morte ce lundi, le gouvernement centrafricain à travers son porte-parole Théodore Jusso s’est opposé pour condamner cette stratégie du groupe de travail de la société civile. Sur les ondes de la radio nationale, le porte-parole Théodore Jusso a appelé les Centrafricains à aller au travail ce lundi et vaquer à leur occupation. Mais cet appel du gouvernement, au regard la situation, n’est pas suivi.  Affaire à suivre…

Par Tossa Aristide

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?