Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Michel DJOTODIA
Michel DJOTODIA

KEMBE 1er Septembre 2016 - Assoiffés du pouvoir, les erreurs du passé devraient vous permettre de corriger le présent et de garantir un avenir meilleur au peuple que vous prétendez diriger.

A quand la fin de la souffrance de ce beau peuple ?

Tout se passait comme si le peuple Centrafricain était jugé à vivre dans la misère, le calvaire et la guerre durant cinquante générations.

L'actualité au quotidien le démontre car ce 31 Août et au début de la matinée, des témoins auraient aperçu des éléments, armés jusqu'au dents, proches de l'ex coalition Seleka faire des navettes dans les localités de nana bakassa et Koui.


Aux dernières nouvelles, la localité de Nana Bakassa et celle de Boguila dans laquelle 21 chefs de village avaient été massacrés en 2014 par des hommes armés assimilés aux séleka, seraient envahi de nouveau par des troupes non conventionnelles. Ces derniers auraient tué un conseiller municipal de la zone.

A l'origine de toutes ces agitations

- Le retour sur le territoire centrafricain (à Ndélé) de l'ancien employé du ministère du plan et ancien Président Michel Djotodia.


- La France, les Nations Unies et certains pays de la sous-région sont vus derrière le leader de la rébellion séléka qui avait pourtant juré être le dernier chef rebelle en Centrafrique.

- Ces pays cités voient d’un mauvais œil l’exploitation du site pétrolier centrafricain par une entreprise chinoise. Le Tchad d’Idriss Déby qui complote depuis toujours avec ces malfrats pour déstabiliser Bangui, serait jaloux du pétrole centrafricain comme si la sortie de ce pétrole allait tarir celui du Tchad.

Affamés et ayant toujours un esprit belliqueux, les leaders de l’ex séléka ne peuvent se cramponner à cette manœuvre de basse classe tendant à diviser le pays, d'ou la fameuse déclaration


Et pourtant, le programme du DDRR amorcé par le gouvernement est une réelle piste pour le pays de sortir du gouffre.


Plusieurs mains proches du régime de Bangui sont aussi citées proches de l’ex-séléka. Notamment ceux qui se disent « trahis » par Faustin Archange Touadéra.

« Le président Touadéra serait vu comme un homme de rupture et les ennemis du pays ont rapidement compris qu’il est temps de l’en empêcher » nous a confié un ancien Ministre Centrafricain à Bangui.


Que faire, quand on sait que les Nations Unies qui sont censées former et doter l’armée centrafricaine en armes, se trouve du côté des comploteurs et bourreaux de la Centrafrique.


Le gouvernement doit réagir, il doit rompre avec sa torpeur et est appelé à ouvrir grandement les yeux afin de former un gouvernement digne de ce nom. La RCA est un pays souverain, Il n’est pas aujourd’hui question d’un partage du gâteau ou d’un jeu de cirque comme nous l’avions vu sous la transition morbide de Catherine Samba Panza.

Théophile MBAGA, Observateur politique, Correspondant de SANGO TI KODRO à Kembe

Tag(s) : #Securité, #OPINION

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?