Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : 0023621201012
Cliquez pour lire la suite

FACA
FACA

L'occupation illégale d'une partie nord et ouest du territoire centrafricain par les forces camerounaises interpelle le Gouvernement de Simplice Mathieu Sarandji. Lors d'une interview exclusive, le ministre de l'Administration du Territoire, Jean Serge Bokassa, a annoncé la mise en place d'une commission mixte avec le Cameroun.


« Je veux rassurer la population que nous sommes saisis de ce dossier. Tout ce qu'il faut, c'est la mise en place d'une commission mixte qui va nous permettre de vérifier la véracité de tout cela », a rassuré le ministre
Bokassa qui a par ailleurs précisé que : « Nous avons déjà eu des contacts déterminants avec la partie camerounaise au travers de son ambassadeur. Nous allons
continuer à trav
ailler ».


Par cette mesure, le Gouvernement a souhaité s'enquérir de la situation à la frontière entre les deux Etats voisins. « Il y a tout un travail technique qu'il faut faire », a-t-il prévenu notifiant que « dans mes prérogatives, je suis également en charge des frontières. Donc nous serons éventuellement associés à la gestion de ce dossier ».


« Je comprends les réactions, je comprends les colères. Mais je pense qu'il faut de part et d'autre veiller à garder raison », a expliqué le ministre de
l'Administration du Territoi
re.


« Nous n'avons pas de problème avec les frontières naturelles, celle qui nous sépare de la RD Congo, c'est le fleuve Oubangui. Par contre, les autres frontières dites matérielles, il y avait des bornes qui avaient été placées à l'époque », a-t-il mentionné.


Le 5 août dernier, le député de Kouï dans l'Ouham-Péndé, et celui de Bouar 4 dans la Nana Mambéré ont dénoncé sur les ondes de Radio Ndeke-Luka ce qu'ils qualifient ''d'occupation illégale d'une partie du territoire centrafricain par le Cameroun et le Tchad''. Les élus de la nation ont affirmé que les forces de ces pays voisins ont occupé plusieurs villages notamment Gaïgo, Minime, Cantonnier, Mbartoua, Koundé et Ngaouï dans la Nana Mambéré (ouest), Markounda et Kabo dans l'Ouham (nord).

Faut il attendre l'invasion ou l'occupation totale de la République Centrafricaine pour réagir? Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et la société civile doit se prononcer avant que cela ne soit tard.

Aristide TOSSA

Plus d’infos sur https://www.facebook.com/sangotikodro2/ ou http://twitter.com/sangotikodro1

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?