Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

NGAKOBO CENTRE MEDICAL DE
NGAKOBO CENTRE MEDICAL DE

Le contingent mauritanien de la Minusca est depuis quelques jours pointé du doigt par la population de Ngakobo, ceci fait suite à plusieurs déplacements de groupes armés constatés dans la localité et après le scenario des fugitifs du Km5.


La tension est montée d'un cran cette semaine à Ngakobo, ville située à 61 kilomètres de Bambari dans la préfecture de la Ouaka. Plusieurs personnes ont marché durant la semaine pour demander le retrait pure et simple du contingent mauritanien de la Minusca basé dans la localité. Elles accusent les soldats onusiens de complicité avec un groupe d'hommes en armes assimilés aux ex-Séléka.

« La population, par cette marche, demande le départ du contingent mauritanien de la Minusca. Ce sont eux qui ont conduit les éléments Séléka dans leur véhicule », a précisé un habitant de la ville qui pointe du doigt ce contingent.

Le mouvement de mécontentement a pour origine la mort d'un jeune déplacé interne tué par balle de retour du champ. « Ce jeune homme tué est parti au champ chercher de la nourriture. C'est à son retour qu'il a été tué de trois balles », a témoigné un habitant joint au téléphone sous couvert de l'anonymat.

La même source explique que « la population soulevée, est allée prendre la dépouille mortelle. Arrivée à la base des soldats onusiens, le corps est exposé ».

Le contingent mauritanien de la Minusca « a rejeté le cadavre dans le local des éléments de la gendarmerie nationale. Ces derniers s'y sont opposés soutenant que la Minusca est à l'origine de cette mort », a fait savoir le témoin qui poursuit que « depuis mardi jusqu'à ce matin, le cadavre n'est pas enterré ».

Pour le moment, la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation de la Centrafrique n'a pas encore réagi à ces nouvelles accusations portées par la population contre ses forces.

Que les autorités légales, légitimes et souveraines de la République Centrafricaine se saisissent et s’imprègnent de cette affaire et prennent leur responsabilité avant que tard ne soit.

LA RÉDACTION DE SANGO TI KODRO

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?