Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Evo Morales
Evo Morales

Evo Morales est en procès. Le président bolivien poursuit un journaliste pour diffamation devant la cour de justice de La Paz. Humberto Vacaflor a dernièrement soulevé une polémique, affirmant que M. Morales aurait, en l'an 2000, ordonné le meurtre d'un policier et de sa femme.

Humberto Vacaflor, journaliste bolivien notamment reconnu pour son combat pour la liberté d'expression, ne s'est pas présenté à l'audience de conciliation au tribunal de La Paz, audience où il aurait pu se rétracter.


En cause : ses propos tenus à la télévision bolivienne en juin dernier. Il évoquait les violents affrontements qui avaient opposé, en octobre 2000, les producteurs de coca aux forces de police venues détruire les champs, dans la province de Chapare.

A l'époque, plusieurs policiers avaient été tués, et parmi eux, un lieutenant et sa femme de 19 ans, sauvagement assassinés après avoir été séquestrés et torturés. Selon le journaliste, Evo Morales, qui était encore un simple parlementaire, mais un défenseur des cocaleros, aurait été le cerveau de ce double meurtre.

L'audience de conciliation n'ayant pas abouti, c'est donc le démarrage de la procédure judiciaire. Humberto Vacaflor a dix jours pour présenter ses preuves contre le chef de l'Etat Evo Morales et organiser sa défense.

Freddy Zarco

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?