Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

L’opposant et député tchadien, Ngarledji Yorongar
L’opposant et député tchadien, Ngarledji Yorongar

L’opposant et député tchadien, Ngarledji Yorongar, a déposé une plainte mardi 12 juillet au tribunal de grande instance de Paris pour des faits d’enlèvement et de torture. Objectif : faire en sorte qu’une enquête soit ouverte en France, en vertu du principe de compétence universelle pour les infractions de torture.


Les faits remontent aux 2 et 3 février 2008. L'opposition armée rebelle entre à Ndjamena, la capitale tchadienne. Lors de ces journées de troubles, trois opposants disparaissent. Parmi eux, Ngarledji Yorongar, qui a été détenu 19 jours selon son avocat.


Le député tchadien d'opposition dépose aujourd'hui une plainte en France pour des faits d'enlèvement, de séquestration et de torture. La justice française peut en effet juger les auteurs présumés de crimes dès lors que ceux-ci possèdent une résidence en France.


C’est le cas pour la plainte de l’opposant tchadien : l'ancien ministre de l'Intérieur, et surtout, Ismaël Mahamat Chaïbo, ancien responsable de l'Agence nationale de sécurité, possèdent une résidence en région parisienne.


Un témoignage et des certificats médicaux


« Notre plainte se fonde principalement sur le témoignage de Yorongar et sur des certificats médicaux, qui démontrent bien que Yorongar a des séquelles qui correspondent à la description des faits », explique maître Jospeh Breham, l’avocat du député tchadien.


L’ancien directeur de l'Agence nationale de sécurité, principale cible de cette requête, n’a pas tenu à s’exprimer. Mais cette plainte suscite une foulée d'interrogations dans son entourage : « Pourquoi monsieur Yorongar n’a-t-il pas déposé une plainte en 2008, peu après les faits présumés ? »


Des proches d'Ismaël Mahamat Chaïbo vont même jusqu’à remettre en question l’idée de l’enlèvement du député de l'opposition. « Cette plainte déposée huit ans plus tard, ne répond-elle pas, finalement, à un coup médiatique ? », s'interroge l'une de ces sources.

RFI

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?