Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : (CENTRAFRIQUE) L'autoproclamé "Apôtre" Charles Ketafio à encore frappé et se retrouve sous les vérrous de la Justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Pascal Bida Koyagbele
Pascal Bida Koyagbele

Si les Centrafricains avaient compris comme l’a compris Pascal Bida Koyagbele, le jeune leader des paysans centrafricains en posant des actes peu recommandables mais indicatif pour cette nation longtemps meurtrie.


Trois mois passés, Pascal Bida en a fait à Eric Massi, porte-parole de l’ex rébellion Seleka, à l’hôtel Ledger de Bangui où il l’a humilié en publique refusant de lui serrer les mains.


En effet, l’ambassadeur de France à Bangui, Charles Malinas s’était rendu à la cérémonie de funérailles de Carole Lakoué, la mère des enfants de Pascal Bida Koyagbelé.
C’est une scène qui s’est produite publiquement en présence des hautes personnalités centrafricaines et congolaise à cette cérémonie de funérailles.


L’acte qu’a posé Pascal Bida Koyagbele a surpris plus d’un mais certains s’y attendait de voir de visu.


La scène s’est produite à la cérémonie de l’enterrement du corps de l’épouse de Pascal Bida Koyagbele, Carole Lakoué décédée la semaine dernière au Congo-Brazza. Tout a commencé lorsque les hautes personnalités ayant pris part à la cérémonie se recueillaient pour saluer la famille de Pascal Bida Koyagbele.


A tour de rôle, le recueillement s’est poursuit. Les personnalités centrafricaines dont le président élu Faustin Archange Touadera avec sa femme Brigitte Touadera, le président du parlement Karim Meckassoua, l’ex président du Conseil National de Transition, Alexandre Nguendet, l’ex premier ministre Nicolas Tiangaye, la délégation présidentielle congolaise conduite par Antoinette Sassou nguesso, ainsi que de la délégation présidentielle sud-africaine.


Au passage de ces hautes personnalités pour ledit recueillement, le leader des paysans le révolutionnaire Pascal Bida s’est mis débout avec ses deux enfants pour les saluer, ce qu’il ne fera pas au tour du diplomate français Charles Malinas. Scandale!


Arrivé à son tour au recueillement, le diplomate français à Bangui Charles Malinas a tendu la main à Pascal Bida Koyagbele pour les saluer, ses fils et lui. A la grande surprise de tous, Pascal Bida a fait un refus catégorique à la main tendue de l’ambassadeur. Il ne s’est pas arrêté à ce niveau, il a même intimé l’ordre à ses deux fils de faire de même.


Malgré l’insistance de son beau-père, Enoch Derand, homme politique centrafricain, le leader des paysans centrafricains a maintenu sa position : pas question de lui serrer la main.


Mais pour quelle raison ? « Je ne salue pas les gens qui divise mon peuple et qui ont les mains souillées du sang de mon peuple ; à savoir l’ambassadeur de France à Bangui que j’accuse par la même occasion. Ainsi, j’accuse aussi la France », nous a confié Pascal Bida Koyagbele, leader des paysans centrafricains.


Aussitôt, le diplomate français Charles Malinas s’est retiré de la cérémonie tout mouillé pour sortir par la petite porte.
Hollande a-t-il compris la leçon Bida ?

QUI VIVRA ENCORE VERRA.
Bangui, le 28 Juin 2016
Par Charlie Joseph LARABO

Source : CARNews

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 1

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?