Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Mathieu Simplice Sarandji
Mathieu Simplice Sarandji

Afrique News Info

Dans six jours exactement, Faustin Archange Touadéra devra prouver aux yeux du monde entier ce dont il a été capable pendant les cent jours passés au Palais de la Renaissance.


Mais au-delà d’un simple discours qui portera sur ce que le peuple sait déjà, l’on attend mieux que Touadéra se débarrasse de son pasteur de Premier Ministre qui s’est fait flanquer une déculottée devant les parlementaires courant la semaine dernière.


Tout a été fait sur la base d’un pilotage à vue qui ne dit pas son nom alors que Touadéra annonçait la rupture. Et si l’on sait qu’après cent jours, les vents de contestations pourraient se manifester, l’on doute fort bien que Touadéra hésite à maintenir en place une équipe qui n’a fait que décevoir le peuple.


Donnons-nous le temps de nous parler franchement et sans passions. En réalité, Touadéra et sa bande s’étaient lancés en campagne électorale sans imaginer un seul instant qu’ils pouvaient gagner les élections. C’est donc à la surprise générale qu’ils se sont vus arriver au perchoir sans programme d’action réelle, sans programme de gouvernance, sans idées réelles de ce qu’ils avaient à faire. Ils sont tombés comme des cheveux sur la soupe. Et la grande boutade a été le fait qu’ils ont pensé qu’ils pouvaient inventer l’eau chaude en prônant un nihilisme des acquis transitionnels. Ils ont donc péché par surestimation. Aujourd’hui, l’enthousiasme a fait place à la déception.


Sarandji, le publicain de la république…


Passons pieds joints sur la laïcité et nous découvrirons que notre Premier Ministre dont les discours se fondent dans le style de ces bonbons pasteurs auxquels on est habitué, n’a pas la carrure qu’il faut pour commander les actions du Gouvernement. Il se cache derrière un pseudo nationalisme pour couver son incompétence. Il pense que parler à tout bout de champ en sango suffit pour qu’on puisse le prendre pour un héros. Où en sommes-nous avec ses visites inopinées opérées dans certaines administrations ? N’est-ce pas qu’il a été rattrapé par les réalités du pouvoir ?


Alors que dans la Bible, après qu’il ait invité Jésus, Mathieu le collecteur d’impôts, s’est converti en distribuant une partie de ses biens aux pauvres, Simplice Mathieu Sarandji qui avait la tête en l’air devant les députés, a été contraint de demander pardon aux députés de la nation, après qu’il ait proféré des propos injurieux envers les femmes et affirmé qu’il n’est pas en mesure de s’exprimer sur des questions sécuritaires. Le pire, c’est que notre Premier Ministre lunatique a affirmé ex cathédra que le Ministre de la Défense reçoit les ordres directement du Président de la République, il faut donc l’autorisation de ce dernier pour que Joseph YAKITE, un autre parvenu au pouvoir puisse se prononcer sur ce sujet. On voit bien que ces messieurs ne savent pas de quoi ils parlent. La constitution ne dispose-t-elle pas que le Premier Ministre est Chef du Gouvernement est qu’il est responsable des actions du Gouvernement devant le Parlement ?


S’il doit recevoir ses ordres de Touadéra, c’est de la pagaille et de la salade. Il est donc plus que le nabot Mathieu de la Bible. Au moins le Mathieu de la Bible était un collecteur d’impôts. Sarandji lui, va être le collecteur des cadavres puisqu’il pense que c’est par la négociation qu’on fera entendre raison à ces criminels qui n’en finissent pas d’égorger innocemment le peuple Centrafricain. Mathieu Simplice Sarandji s’en est bien sorti parce que les députés n’ont pas eu le courage de demander sa démission. Mais Touadéra doit s’en débarrasser. On a vu les limites de leur amitié.


Sarandji a ses priorités…

Si l’on doit retenir quelques choses des cents jours de Sarandji aux côtés de Touadéra, c’est qu’il a pu au moins être en règle vis-à-vis de sa belle famille et que le weekend prochain, il sera enfin un homme marié. Pendant ce temps, les questions de la sécurité nationale, la sécurité humaine, le DDRR et tant d’autres questions sont restées au tiroir. Prenant par exemple le discours programme du Gouvernement que Sarandji a prononcé devant les députés, c’est un foutoir qui dénote de son incompétence encore. Un discours de plus de soixante dix pages, c’est du n’importe quoi. Ca se voit qu’il ne sait pas où est-ce qu’il mène le Gouvernement.


Un discours qui ne comporte aucun chiffre, aucun délai. On ne sait pas ce qui doit être fait dans trois mois, dans six mois, dans neuf mois et dans une année. La question brûlante de l’intégration des jeunes n’a pas été effleurée dans ce fourre-tout de soixante dix pages. C’est parce que maints députés sont moins lettrés qu’ils ont laissé passé ce charabia qu’on a voulu prendre pour la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement. C’est une bêtise politique. Demandons-nous de combien le Gouvernement a besoin pour réaliser tous ces blablas compris dans ce baratin politique ?


La politique, ce n’est pas de la climatologie. Et même en climatologie, on a besoin de la précision, sinon on va passer un bougre. Et même la presse centrafricaine a été littéralement ignorée dans ce discours fleuve alors qu’il a pris soixante dix pages. C’est un acte de mépris déjà à l’égard des journalistes Centrafricains à qui on a fait comprendre qu’ils allaient entrer en possession, pour une fois, de la subvention que l’Etat se doit de leur accorder chaque année.

En tout cas, Touadéra doit arrêter de faire du sensationnel en allant dispenser les cours à l’Université. Il y a mieux à faire que de se donner en spectacle de cette manière. Pour cela, il doit commencer par faire démettre son camarade de Premier Ministre.

Pétrus KASSALO

ANI

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?