Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : 0023621201012
Cliquez pour lire la suite

SERGE BOKASSA
SERGE BOKASSA

La République Centrafricaine renoue avec la violence, depuis le supposé assassinat du jeune taxi moto musulman sur le pont jackson il y'a quelques jours, la tension est montée d'un cran parmi les deux communautés. A l'origine de ces échauffourées ; un camion de bœufs transportant du bétail serait arrêté par les éléments de la police nationale. Il résulte après vérifications que les camions ne transportaient pas que des bœufs mais également des armes.


Les éléments de la police nationale avaient décidé d’arrêter les convoyeurs afin de les mettre à la disposition de la justice Centrafricaine comme le prévoit la loi. Mécontents, les hommes armés du kilomètre 5 ont procédé purement et simplement au kidnapping de six policiers qui étaient en service entre le 5ème et le 3ème arrondissement. Mis au courant, le ministre de l’intérieur Jean-Serge Bokassa hausse le ton.


Il déclare ce qui suit « Ce n'est pas la communauté musulmane mais un groupe de criminels qui jouissent d'une impunité et d'une liberté au vu et au su de tous. Je condamne cet acte là et je demande aux ravisseurs de libérer ces otages dans les délais les plus brefs » En condamnant avec fermeté cet acte ignoble , il en profite pour rappeler à la Minusca de prendre ses responsabilités face à ces criminels. Sinon il faudra donner les moyens à l'état Centrafricain de prendre ses responsabilités.


Le calme est revenu ce matin, depuis hier soir , il n'y a pas eu un seul coup de feu de tirer. Ce calme précaire peut cacher d'autres actes barbares. Le gouvernement semble prendre des dispositions pour faire face à cette situation. Les éléments de la Gendarmerie nationale et ceux de de la police font le plein de carburants et prennent positions dans les différents carrefours de Bangui. La Minusca de son coté a déployé des éléments du contingent rwandais pour attaquer les positions des éléments armés du kilomètre 5 qui serait totalement en débandade depuis hier soir.


Le Gouvernement répond à cette provocation par un message de fermeté, cette initiative est suivie par la Minusca qui en a surement marre de voir son autorité bafouée par les ennemis de la paix. Les Centrafricains de leur coté n'aspirent qu'à la paix et ne demandent qu'à vivre en paix chez eux. La situation semble être maîtrisée par le Gouvernement et la Minusca. En attendant d'autres informations, nous vous prions chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre nos regards, vous constaterez que nous sommes froids. Affaire à suivre !!!


SOURCE : TAKA PARLER

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?