Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Place de la République de Bouar
Place de la République de Bouar

BOUAR, 28 Mai 2016 – Un jeune homme âgé de 35 ans a été retrouvé mort dans un jardin à 30 mètres de son domicile au quartier Ouham-Pende, situé dans le quatrième arrondissement de la ville de Bouar. La victime a été poignardée par des hommes non identifiés. L’acte a eu lieu dans la soirée du mercredi 25 Mai 2016.


Le grand frère du défunt, Bernard Sorambai, a témoigné les faits, « il jouait de la guitare dans un groupe de la chorale où il répète chaque après-midi. Bizarrement, il n’a pas quitté la maison tout l’après-midi du mercredi. C’était vers 18 heures qu’il était sorti pour ne plus revenir. Le matin, son corps a été retrouvé par les vendeurs de café », a-t-il relaté.


Le porte-parole du chef de ce quartier a qualifié cet acte de criminel, lequel acte peut fragiliser la cohésion sociale, « de tel comportement peut facilement fragiliser la cohésion sociale dans la ville de Bouar. Il est mieux que les auteurs soient traduits devant la justice », souhaite ce dernier.

La gendarmerie affirme avoir ouvert une enquête pour identifier les coupables afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice. La victime est père d’un enfant avec une femme.

Cet acte est le tout premier enregistré à Bouar depuis le début de l’année 2016.

RJDH

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?