Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

Patrouille de police
Patrouille de police

«Un prisonnier qui ne veut pas se détacher de ses chaines, les mérite.».

Ce Lundi 16/05/2016, un conducteur de moto-taxi frappé d'un coût de matraque par les éléments de la police basés à la brigade criminelle a succombé à ses blessures. L'acte s'est produit jeudi dernier aux environs de 20h 30 devant le restaurant Chinois situé au centre ville de Bangui.

« Ce jeudi aux environs de 20 h 30, mes frères et moi étions présents. Le conducteur de la moto qui venait de déposer un passager à côté de l'Ambassade des Etats-Unis en partant vers le restaurant chinois a été brusquement surpris par quatre policiers coincés quelque part derrière un arbre. L'un d'eux a frappé le conducteur de la moto avec une matraque à la tête, il est tombé puis a perdu connaissance », relate sous le couvert de l'anonymat un jeune centrafricain ayant vécu les faits.

Il explique par ailleurs que bien avant de frapper mortellement ce jeune conducteur de moto, les policiers ont mis la main sur deux autres motos. Et dès que le conducteur de moto qui a été frappé à la tête est tombé, les éléments de la police ont transporté la victime sur l'une des motos pour l'amener à l'hôpital. « Le lendemain, les informations que nous avions reçues font état de ce qu'il est mort », a-t-il révélé dénonçant par la même occasion « pareils actes qui se commettent tous les jours par les policiers de la brigade criminelle sur la personne des conducteurs de motos, des femmes etc. ».

Contacté par un correspondant, le ministre en charge de la sécurité publique, Jean Serge Bokassa promet que tout sera mis en œuvre pour faire la lumière sur cette affaire. « Nul n'est au dessus de la loi. J'ai appris avec beaucoup de désolation cet acte là. Nous pensons que bien que n'étant pas forcément prémédité, il y a des questions de responsabilité professionnelle. Est-ce que le geste a été professionnel ? », s'est-il interrogé avant d’ajouter que « la justice doit prendre le relais dans ce dossier et mettre en lumière tout ce qui s'est passé ».

Le ministre Jean Serge Bokassa précise « qu'il n' y aura pas d'impunité pour qui que ce soit et les responsables de cet acte auront à en répondre devant la justice ».

Afin d'en savoir davantage dans ce dossier, le ministre de la sécurité a convoqué ce 16 mai, le responsable de la brigade criminelle et le Directeur général de la police pour dit-on « prendre une décision urgente ».

Retenons cependant qu'en janvier, suite à une bavure policière, Jimmy James SIOLO (un jeune diplômé ressortissant du BENIN) a été brutalisé par un policier et s'est fait écrasé. Ce policier serait actuellement libre de toutes ses activités. On peut se demander à quand la fin des exactions des forces de l'ordre sur la population ? A quand l'impunité 0 ?

Chers lecteurs, nous n’en dirons pas trop, mais juste assez pour que votre curiosité soit piquée.

Pour nous suivre 24h/24 et 7j/7, Cliquez sur https://www.facebook.com/sangotikodro2/ ouhttp://twitter.com/sangotikodro1

Esther GUESSA

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?