Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

SELEKA
SELEKA

Centrafrique 22-05-2016 ----- Cela vient de se produire au Nord/Est de N'Délé, un peu avant Boul-Kinia, à Akoursoulback, à deux pas deux Parc Saint Floris, dans le Bamingui-Bangoran. Toujours pas loin de la frontière Centrafricano-Tchadienne...


Les factieux de la SÉLÉKA s'engagent à réunir leurs différentes factions pour n'en faire qu'une seule force. Des chefs de guerre de Kaga-Bandoro à Birao, via Bambari l'annonce à travers un communiqué publié sur le blog Taka Parler. En cette fin d'après-midi dominicale.


Ainsi quatre prétendus chefs d'état-major, Ali Ndarassa, Joseph Zoundéko, Mahamat Al-Katim et Adoum Katon informent "l’opinion nationale et internationale, qu’à compter de ce jour (21 mai 2016), il n’existe plus de tendances au sein de l’ex-coalition SELEKA. L’ex-coalition SELEKA est redevenue une et indivisible".


Et de souligner que très prochainement " une date sera communiquée ( ) pour annoncer le lieu de la tenue" d'une "assemblée générale aux fins de la mise en place d’un état-major avec une chaine de commandement unique".


Que retenir de cette manœuvre stratégique et politique des Séléka ?


Publié dans un climat politique tendu alimenté par des revendications politiques de la Séléka, liées à la formation du Gouvernement Touadéra et au refus du processus DDRR, si leurs exigences ne venaient pas à être satisfaites, quelques observations permettraient peut-être de mieux l'apprécier.


Premièrement, cette volonté de réunification des entités SÉLÉKA s'opère après celle des ANTI-BALAKA, qui viennent de tenir Conclave à Bossembélé, dans l'Ombella-M'Poko, non loin de Bangui, pour mettre en place "une seule et unique coordination des Anti-Balaka".


Deuxièmement, ce communiqué est publié quatre jours seulement après celui de la Présidence centrafricaine qui informait sur les négociations que le Président a entamées avec les "groupes armés pour qu'ensemble ils puissent définir les mécanismes devant aboutir au désarmement, à la démobilisation, à la réinsertion et au rapatriement" des rebelles, lequel constatait que si "plusieurs responsables de groupes armés ( ) ont répondu favorablement à l'appel du Président", en exprimant leur adhésion, "il y a lieu de mentionner que quelques groupes armés ( ) ont néanmoins posé des préalables liés à la satisfaction de certaines revendications ( ) politiques".


Troisièmement, alors que l'on s'interroge sur les "voyages entre la France et l'Afrique de Nourredine Adam", prétendument en "résidence surveillée à N'Djaména (Tchad)", ledit communiqué des chefs d'état-major Séléka, intervient juste après le passage à Bangui, sous escorte Minusca, de Ali Ndarassa "qui a rencontré le président de la République pour des entretiens". De quoi ont-ils parlé ?


Quatrièmement, la manœuvre Séléka intervient après la "récente tentative avortée" du MPC de Mahamat Al-Khatim de s'installer à N'Délé, attiré sans doute par le pactole que représente la prise en charge financière des éléments de Nourredine Adam par les sociétés Chinoises de prospection et d'exploitation du pétrole centrafricain installées à Miamani (N'Délé) et la région de Birao, en contrepartie de leur protection.


Et si on ajoute la perte observée de confiance des Centrafricains envers le président Touadera et le retrait annoncé de SANGARIS, il y a lieu de s'interroger sur les véritables motivations des chefs de guerre de la Séléka.


Voudraient-ils seulement se rassembler afin de peser de toutes leurs capacités et forces sur le processus DDRR ?

Chers lecteurs, nous n’en dirons pas trop, mais juste assez pour que votre curiosité soit piquée.


La Rédaction de SANGO TI KODRO

Suivez nous 24h/24 et 7j/7 sur https://www.facebook.com/sangotikodro2/ ou http://twitter.com/sangotikodro1

Tag(s) : #Securité

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?