Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : 0023621201012
Cliquez pour lire la suite

Bida Koyagbele
Bida Koyagbele

Bangui, 22 mai 2016 ***** La scène s’est déroulée le samedi 21 mai 2016 dans le restaurant de l’Hôtel Ledger Plaza de Bangui aux environs de 15 heures. Le président du Mouvement des paysans centrafricains KITE, Pascal Bida Koyagbelé s’est rendu dans ce restaurant pour déjeuner en compagnie d’un ami.

C’est à ce moment précis que l’ancien Chef rebelle, Eric Neris Massi qui occupait les lieux bien avant lui s’est levé pour aller saluer le président du mouvement KITE mais il refusa de lui tendre la main. Le geste, plein de sens, a suscité la curiosité de l’assistance qui se posait de questions. Or il s’avère que Massi est l’une des personnes impliquées pleinement dans la crise centrafricaine qui a complètement détruit le pays, provoqué la fissure sociale et le délabrement de l’économie nationale. Ce dernier est l’un des principaux acteurs et bourreaux du peuple centrafricain dont les principales victimes sont des paysans.

Eric Neris Massi avait initié un plan machiavélique mis en œuvre par l’ex-coalition Séléka. Les rebelles avaient mis en place un plan de destruction des églises, de profanation des lieux de culte et autres cimetières des chrétiens. Ils se sont livrés à des tueries, vols, viols, des exactions de tous genres. Ils ont infligé des traitements inhumains, dégradants et humiliants au peuple. C’est ce qui justifie le refus de Bida Koyagbele qui estime que ces personnes ne méritent pas d’être saluées. Elles méritent plutôt la prison.

D’ailleurs, ces tortionnaires sont poursuivis par la Cour pénale internationale et aussi par les juridictions nationales notamment la Cour pénale spéciale créée par le gouvernement centrafricain pour juger les auteurs des crimes commis pendant la crise. Rodrigue Yves Balé

Source : TKP

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?