Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


TRADUISEZ LE SITE ICI !!!
SANGÖ TI KODRÖ, Nous rapportons au peuple ce qui se fait, se vit ou se murmure en Centrafrique et au delà des frontières                      FLASH INFO ***   ACTUALITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    JUSTICE : Le Tchad s'agite devant la volonté des ONG centrafricaines de traduire Idriss Deby en justice    EDUCATION : 380 jeunes sont récompensés par un certificat de fin de formation    SANTE : Les villages de Goulanga et Sakaï 2 dans les communes de Bimbo 3 et 4, bientôt disposeront d'un dispensaire    SECURITE : (CENTRAFRIQUE) Françis BOZIZE et Nouredine ADAM seraient les principaux commanditaires de ce projet de mutinerie en Centrafrique    POLITIQUE : La Centrafrique toujours "en danger" prévient Touadéra après 100 /    ECONOMIE : Plusieurs entreprises chinoises bientôt en Centrafrique, selon le ministre de l’économie Félix Moloua    OPINION : (RCA) La paix passe par l'élimination des mercenaires dans le pays /    SPORT : (FOOTBALL) Le PSG se régale en atomisant par 4 - 0 le Fc Barcelonea    MUSIQUE : Le 24 Avril, disparution de Papa WEMBA, désormais Journée Africaine de la Musique    INTERNATIONAL : (GAMBIE) Le soldat suspecté de vouloir assassiné le président Adama Barrow est toujours au arrêt        E-mail : sangotikodro1@gmail.com      Tél : (00236)72814948
Cliquez pour lire la suite

MACHAR
MACHAR

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a exhorté vendredi le chef rebelle sud-soudanais Riek Machar de rentrer sans délai à Juba, où il est attendu pour reprendre son poste de vice-président et travailler à un gouvernement de transition.

Ban Ki-moon a également réclamé que Riek Machar se rende dans la capitale du pays ravagé par la guerre « sans davantage de conditions, qui pourraient compromettre le fragile processus de paix et prolonger la souffrance du peuple sud-soudanais ».

M. Machar se trouvait ces derniers jours dans sa base de Pagak, à la frontière avec l’Éthiopie.

Les difficultés du gouvernement sud-soudanais et de l’opposition à s’accorder sur les conditions du retour de M. Machar, repoussé chaque jour depuis le début de la semaine, illustrent la défiance profonde qui les oppose.

L’ONU comme les grandes puissances s’inquiètent que, dans un pays où la guerre civile débutée en décembre 2013 a fait des dizaines de milliers de morts (le bilan exact est inconnu) et plus de 2,3 millions de déplacés, ces atermoiements puisse faire voler en éclat le processus de paix.

Maintenir un esprit de coopération sera crucial au moment où les leaders du pays commencent le travail pour réparer les dégâts que des années de ce conflit ont causé pour le peuple du Soudan du Sud, a ajouté le secrétaire général de l’ONU dans un communiqué.


L’accord de paix signé le 26 août 2015 prévoit un cessez-le-feu et un mécanisme de partage du pouvoir.

Retour avorté de Machar à Juba
Le retour de M. Machar, qui doit prendre à Juba ses fonctions de vice-président, était d’abord prévu lundi. Il a ensuite achoppé sur la quantité d’armements que sa garde rapprochée devait emporter dans la capitale.

Malgré un accord trouvé vendredi, le gouvernement du président Salva Kiir a indiqué qu’il vérifierait que les clauses de l’accord sont respectées, ce qui pourrait bien entraîner encore du retard.
La futilité des discussions au regard de l’importance des enjeux a suscité l’incompréhension et la colère des diplomates étrangers.

Dans un communiqué commun diffusé par le département d’Etat à Washington, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Norvège se sont déclarés très déçus de l’ajournement du retour de M. Machar. Ils l’ont montré du doigt et ont félicité au contraire le gouvernement sud-soudanais pour sa flexibilité maximale.

Le Soudan du Sud, indépendant du Soudan depuis juillet 2011 après des décennies de conflit avec Khartoum, a sombré dans la guerre civile lorsque Salva Kiir a accusé Riek Machar de fomenter un coup d’Etat.

Source : JA

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0

FAIRE UN DON

Moi, J'aime SANGÖ TI KÖDRÖ et toi ?